Pourquoi mon système de sécurité incendie se déclenche-t-il ?

Post thumbnail

À un moment ou un autre, il est très probable que vous ayez été confronté à une fausse alarme, ou pire à une vraie alarme. Regardons ensemble quelle peut être la cause.

1. Une mauvaise conception initiale et un mauvais entretien sont les principales sources de fausses alarmes.

Contrairement aux vérifications règlementaires du SSI, réalisées régulièrement, une alarme peut se déclencher à tout moment et pour un certain nombre de raisons - voici 5 exemples courants :

  1. Un mauvais choix de la technologie :
    La technologie optique est très efficace pour détecter la fumée dès la phase initiale d'un incendie. Cela veut aussi dire qu’elle est sensible pour presque tous types de particules. Un détecteur de chaleur est très efficace pour détecter une augmentation rapide de la température. Dans une cuisine, la cuisson génère BEAUCOUP de particules en suspension dans l'air. Pour minimiser les fausses alarmes, il est donc préférable d'installer un détecteur de chaleur plutôt qu'un détecteur optique.
  2. Un mauvais positionnement de l'équipement :
    L'installation d'un détecteur trop près de la source potentielle de déclenchement, comme au-dessus d’une porte de salle de bains embuée, peut entrainer régulièrement de fausses alarmes dues à la vapeur.
  3. Le mauvais état de l’équipement :
    Les déclencheurs manuels (DM) qui ont servi pendant de nombreuses années peuvent avoir tendance à se déclencher trop facilement. Lorsque leur mécanique est vraiment trop fragilisée, ils peuvent même se déclencher après que quelqu'un ait effleuré le DM.
  4. Un détecteur sale :
    Même si les détecteurs sont placés au plafond, ils se salissent. Ils se salissent plus ou moins rapidement selon l'environnement dans lequel ils se trouvent, à cause de la poussière ou de la graisse par exemple. Plus le détecteur est sale, plus il est sensible et donc sujet à de fausses alarmes.Par exemple, un détecteur non protégé pendant la rénovation d'un bâtiment pourra entrainer de fausses alarmes récurrentes.
  5. Des causes externes :
    Enfin, il y a des raisons indépendantes de notre volonté, par exemple si un bâtiment a connu une fuite lors de fortes pluies. L’eau pourrait s’infiltrer dans la chambre du détecteur, et provoquer une fausse alarme.

Les principales sources d'incendie réel dans les bâtiments commerciaux

Voici quelques éléments responsables de véritables incendies, qui à leur tour déclencheront une alarme - sont-ils ceux auxquels vous vous attendiez ?

  • Équipement et appareils de cuisson :
    Les fours, les friteuses et les plaques de cuisson consomment beaucoup d’énergie et contiennent des éléments hautement combustibles (et donc représentent un risque).
  • Les chauffages :
    Vous l'avez certainement déjà entendu ou vu écrit sur des objets tels que les chauffages électriques - "ne pas couvrir le chauffage" "ne pas placer d'objets au-dessus du chauffage" - nous ne le répèterons jamais assez !
  • Le matériel électrique et d'éclairage :
    Vous vous souvenez de la multiprise que vous avez laissée derrière le réfrigérateur avec tous les appareils qui y sont branchés ?  Elle n'est pas très bien ventilée, vous drainez trop d'énergie et elle commence à surchauffer...
  • Les flammes :
    Les bougies et les cigarettes peuvent faire beaucoup de dégâts et rapidement.
  • Les actes intentionnels :
    Ceci est assez rare et ne représente qu'une minorité des cas.

2. Vous avez un rôle clé à jouer lors de la conception et de l’évolution du système.

Si vous travaillez à l’évolution d'un système existant ou simplement à l'installation d'un nouveau système, il est important de donner le plus d'informations possible à la société qui conçoit le système, au bureau d’étude ou au coordinateur SSI.

Plus vous partagerez d’informations, comme le type d'activité qui se déroule dans une zone ou le fait que votre assureur exige quelque chose de spécifique en raison de votre processus, et plus vous le ferez tôt dans l’étude, plus cela aidera le concepteur a faire les bons choix de technologies et pour le placer dans le bâtiment. Ainsi, si vous savez qu'une salle aura un appareil qui fait de la vapeur (lave-vaisselle), le concepteur pourra tenir compte de ce détail.

Lors de la conception du système, le concepteur sera amené à se poser les questions suivantes :

  • Quelle activité sera exercée dans cette zone ?
  • Y a-t-il des demandes spécifiques de la part du client ou de son assureur ?
  • Quelle technologie dois-je choisir ? (compte tenu de l'activité, de la taille et de la hauteur de la pièce)
  • Où les appareils doivent-ils être installés ?

Côté règlementation, le concepteur devra suivre la règlementation en vigueur. En général, les normes suivantes sont suivies comme lignes directrices :

  • NF S 61-932 : SSI : règles d’installation des Système de Mise en sécurité Incendie (SMSI)
    NF S 61-970 : Règles d'installation des Systèmes de Détection Incendie (SDI)
  • NF S 61-970 : Règles d'installation des Systèmes de Détection Incendie (SDI)

En outre, le concepteur aura à intégrer les éléments de règlementation spécifique selon le type de site (ERP, IGH, ERT, ICPE, etc).

Afin de juger de l’expertise d’un mainteneur ou d’un installateur, vous pouvez poser des questions sur leur organisation, leur process, la formation de leurs techniciens et leurs expériences, mais vous pouvez également demander si l'entreprise est titulaire d'une certification, par exemple :

La certification APSAD I7/F7. Cette certification est délivrée à l'issue d'un audit strict réalisé par le Centre national de prévention et de protection (CNPP), au cours duquel tous les aspects de l'entreprise sont vérifiés afin de s'assurer qu'elle est en mesure de réaliser la maintenance et d'effectuer des travaux répondant aux standards les plus élevés.

WeMaintain est titulaire de la certification APSAD F7 de maintenance de SDI et CMSI.

3. Faites appel à votre société de maintenance

Si vous disposez déjà d'un SSI, votre société de maintenance peut et doit analyser régulièrement l’historique de la centrale. Si le technicien observe une fausse alarme récurrente, il devrait proposer des solutions pour l'atténuer.

En tant que professionnel, la sécurité est notre principale et plus grande préoccupation. Lorsque les systèmes d'alarme incendie ne fonctionnent pas comme ils le devraient, il peut en résulter une perte de confiance dans le système (panneau d'alarme incendie) ce qui peut conduire les locataires à ignorer l'alarme lorsqu'elle se déclenche et à choisir de ne pas évacuer, car "c'est probablement une autre fausse alarme".

Dans certains cas, le système est mis complètement hors service, ce qui vous met en danger ainsi que votre immeuble et toutes les personnes qui s'y trouvent.

Nous voulons vous éviter de tels soucis en vous assurant que vous avez un prestataire de maintenance à qui vous pouvez faire confiance. Il en va de la sécurité de vos occupants et de votre immeuble. Si vous êtes confrontés à de fausses alarmes, il incombe à votre prestataire de services de maintenance de proposer des solutions et de veiller à ce que le système revienne dans son fonctionnement normal.

Mise en garde

Ce n'est qu'après avoir analysé l'alarme que vous pouvez savoir s'il s'agissait d'une fausse alarme ou d'un véritable incendie. Alors, n'oubliez pas : en cas d'incendie, appliquez les procédures standards de votre site.

En général, il s'agit de :

Pour plus d'informations sur nos solutions de maintenance en matière de sécurité incendie, vous pouvez également contacter olivier.c@wemaintain.com

Partager cet article

Ça pourrait vous intéresser

Voir tous les articles Produits
Post thumbnail
Lire l’article
Post thumbnail
Lire l’article
Post thumbnail
Lire l’article
Vous êtes inscrit à notre newsletter, merci !